Rechercher  
Retour accueil
L’UIMM Alsace adhère à l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) 
Page précédente Page suivante  Accueil >  Magazines Alliages

Magazine Alliages Numéro 12, mars 2017
Juin 2017
  Magazine Alliages Numéro 13 : Retour sur la 7ème édition de la Semaine de l’Industrie

Voir en cliquant ici.

Editorial : 

PLUS DE 6000 VISITEURS À LA SEMAINE DE L’INDUSTRIE
Je tiens à remercier chaleureusement les quelques 60 entreprises adhérentes et les équipes de l’UIMM Alsace qui ont permis de faire de la 7ème édition de la Semaine de l’industrie une grande réussite avec plus de 6000 visiteurs touchés, soit le double de l’édition 2016 (lire notre dossier). Cette forte mobilisation, si elle est nécessaire, n’est cependant pas su–sante pour modifier en profondeur l’image de l’industrie auprès du grand public et des jeunes en particulier ; il s’avère particulièrement important que chacun d’entre nous, dans nos entreprises mais aussi ailleurs, nous oeuvrions afin de présenter, aux jeunes surtout, l’intérêt que présente l’Industrie en général et l’entreprise industrielle en particulier pour le développement de l’activité en France.

UNE BANNIÈRE COMMUNE POUR 18 FÉDÉRATIONS INDUSTRIELLES :
 LA FABRIQUE DE L’AVENIR 
C’est pourquoi depuis plusieurs mois, nous travaillons avec nos Instances nationales à faire évoluer notre stratégie de marque en nous donnant pour objectif de parler à tous les français de nos produits, de nos services, o­rant des solutions aux enjeux de la société. Mais pour parler au grand public, il faut parler d’industrie car c’est comme cela qu’il nous connait. Et pour parler de l’industrie, il nous est apparu important de rassembler tous les acteurs industriels pour parler d’une seule et même voix. L’UIMM a donc pris l’initiative d’ouvrir son travail de réflexions à toutes les Fédérations industrielles, avec le soutien actif de Philippe Darmayan, Président du GFI (Groupe des Fédérations Industrielles). Au moment où la France est amenée à faire des choix importants pour son développement et son avenir, ces Fédérations ont accepté de se réunir autour d’un projet commun de communication sous une bannière unique : « la Fabrique de l’Avenir ». Le 4 avril dernier, elles ont publié dans la presse nationale et régionale un Manifeste : « les entreprises françaises fabriquent l’avenir » autour de 7 idées-forces (lire notre article en page 13). « La Fabrique de l’Avenir » continuera à déployer dans les prochains mois son ambitieux plan de communication auprès du grand public pour porter le message d’une industrie qui fabrique le monde d’aujourd’hui et de demain et apporte de bonnes réponses aux enjeux de la société française. Vos responsabilités de chef d’entreprise industriel font donc de vous l’ambassadeur naturel de cette démarche. Nous comptons sur votre engagement à nos côtés !

DIALOGUE SOCIAL ET COMPÉTITIVITÉ
Je rappelle pour finir que notre branche a décidé de réformer l’ensemble de notre dispositif conventionnel. La première pierre de cet édifice a été posée avec la signature d’un accord de méthode en 2016. Plus qu’un simple outil juridique, notre ambition partagée est de faire du dialogue social un levier de compétitivité économique et de performance sociale pour les entreprises. Cette démarche se poursuit actuellement. Elle remplacera les 77 conventions collectives existantes pour proposer une convention collective à l’ensemble des territoires et catégories de salariés. Nous vous tiendrons informés de l’évolution des négociations dans le prochain magazine Alliages de la rentrée. Dans cette période d’élections, même si le rôle d’une Organisation Patronale n’est pas de prendre position, nous souhaitons néanmoins dire que nous attendons des nouveaux responsables de notre pays qu’ils prennent les décisions qui permettent à nos entreprises d’être mises sur un pied d’égalité avec les entreprises des pays voisins en ce qui concerne la fiscalité , les charges et les lois sociales et que nous restions dans un environnement d’ouverture des marchés et non pas dans un pays replié sur lui-même, ce qui serait contraire aux intérêts de toutes les entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes. Il s’agit là de conditions indispensables pour la relance de l’activité et pour la baisse du chômage.

Henri Baumert
Vice-Président de l’UIMM Alsace
     
Magazine Alliages Numéro 12, mars 2017
Mars 2017
  Magazine Alliages Numéro 12 : PRÉPARER L’INDUSTRIE DE DEMAIN - Les propositions de l’UIMM aux candidats à la Présidentielle

 Voir en cliquant ici.

Editorial :

L’échéance des élections présidentielles approche. L’UIMM joue pleinement son rôle en faisant entendre la voix des industries technologiques. L’industrie manufacturière ne représente plus que 11,5% du PIB en France contre 13,3% en Espagne, 15,8% en Italie et 22,6% en Allemagne. Les réformes que le nouveau Gouvernement va engager doivent permettre l’agilité. L’UIMM se saisit au quotidien de ces sujets cruciaux pour les entreprises.

OSER L’AGILITÉ !
Notre organisation professionnelle a rendu pour ce faire une plate-forme de propositions aux divers candidats à la Présidentielle. La construction de ces propositions s’est faite avec la participation de l’ensemble des acteurs locaux, en y associant les UIMM territoriales au travers d’un séminaire de réflexion qui s’est tenu fin 2016, afin de dégager des propositions très concrètes. Par cette large concertation, les besoins issus des territoires ont été identifiés et pris en compte.

UNE DYNAMIQUE PÉRENNE DANS UN ENVIRONNEMENT EUROPÉEN
COMME INTERNATIONAL

Le seul objectif poursuivi est que ce pays puisse retrouver une dynamique pérenne dans un environnement européen comme international. Nous ne soutenons pas de candidats, nous défendons notre projet pour la compétitivité des entreprises. Un projet bâti autour de quatre enjeux majeurs -un système de formation plus efficace, un marché du travail plus fluide, une priorité à la négociation au sein des entreprises, un coût du travail allégé- qui vous sont détaillés dans le dossier de ce numéro d’Alliages.

À L’ÉVIDENCE, NOUS NE FAISONS PAS QU’ATTENDRE LA MISE EN PLACE DE CES RÉFORMES
  • L’UIMM et les partenaires sociaux ont la volonté de se doter d’un nouveau dispositif conventionnel. La première pierre de cet édifice a été posée avec la signature, par les cinq organisations syndicales, d’un accord de méthode le 27 juin 2016. Plus qu’un simple outil juridique, l’ambition de notre Brancheest de faire du dialogue social un levier de compétitivité économique et de performance sociale pour les entreprises. Les détails sont à lire en page 4 de notre magazine.
  • Nous croyons plus que jamais à nos fondamentaux pour lutter contre le chômage et accroître la richesse de notre région, à savoir la formation de nos jeunes ainsi que la promotion des métiers des industries technologiques. La Semaine de l’Industrie est un formidable événement qui mobilise chaqueannée plus de 50 entreprises adhérentes, faisant découvrir la richesse de nos industries à des milliers de visiteurs. Je tiens à remercier tous les acteurs qui en assurent le succès, tant les équipes de l’UIMM Alsace et du CFAI Alsace, que nos partenaires institutionnels et bien sûr les entreprises participantes !

Bruno Russo
Président de l’UIMM Alsace
     
Magazine Alliages Numéro 10, Retour sur la 6ème édition de la Semaine de l’Industrie
Novembre 2016
  Magazine Alliages Numéro 11 : Du conseil aux prestations de services personnalisées

Voir en cliquant ici.

Editorial :

La situation économique de notre pays demeure préoccupante, les derniers chiffres du chômage sont là pour en attester, même si quelques entreprises font état d’une évolution de leur activité plus positive.

NOTRE PAYS
Nous devons continuer à peser auprès de nos élus politiques pour faire entendre la voix de nos entreprises. Un rôle qui sera d’autant plus important en cette période de pré-campagnes présidentielles qui s’ouvre. Nos élus doivent entendre que nos entreprises françaises ont besoin d’être mises sur un pied d’égalité avec les autres pays européens comme l’Allemagne, pour ce qui concerne les charges sociales et la fiscalité notamment, mais aussi la législation sociale qui s’avère être dans notre pays un frein indéniable ; nous espérons, qu’en cette période où les candidats à l’Elysée prennent des engagements politiques devant les Français, que les messages que nous passons inlassablement commenceront à porter leurs fruits ; cette démarche est loin d’être inutile, nous avons pu le constater encore récemment concernant la taxe régionale que nos hommes politiques souhaitaient mettre en place et ce n’est que grâce à une réaction énergique de notre part que cela a pu être évité.

LA GRANDE RÉGION
Vous le savez, l’UIMM Grand Est a commencé à fonctionner depuis un an. Elle intervient dans les domaines qui nécessitent un interlocuteur régional, comme la formation par exemple ; elle a également pour rôle d’assurer vis-à-vis des Pouvoirs Publics régionaux la coordination et la cohérence des actions engagées. Dans ce cadre, l’UIMM Alsace est un co-acteur important, en se coordonnant avec ses interlocuteurs en Lorraine et en Champagne Ardenne. C’est ainsi que l’UIMM Grand Est a participé de près à la création du MEDEF Grand Est, en pesant de tout son poids pour la mise en place d’une organisation qui réponde aux besoins des entreprises en général et de la métallurgie en particulier ; cette nouvelle entité rendue nécessaire par la réorganisation territoriale va commencer à fonctionner d’ici la fin de l’année 2016 et devra travailler en coordination avec les différentes branches régionales et les MEDEF territoriaux.

L’ALSACE
L’UIMM Alsace continue elle aussi à innover au service de ses adhérents. À côté de sa mission habituelle de conseil, elle propose depuis le mois de septembre de nouvelles prestations « fait main » pour répondre aux besoins spécifiques de ses adhérents et à leurs demandes expresses. Deux collaborateurs ont été recrutés pour assurer ce service à la carte et accompagner mieux encore nos entreprises, en jouant plus que jamais la carte de la proximité. Je vous invite à lire le dossier figurant dans ce numéro, qui vous donnera toutes les informations nécessaires.

Henri Baumert
Vice Président de l’UIMM Alsace
     
Magazine Alliages Numéro 10, Retour sur la 6ème édition de la Semaine de l’Industrie
Juin 2016
  Magazine Alliages Numéro 10, Retour sur la 6ème édition de la Semaine de l’Industrie

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Le projet de loi Travail déposé à l’Assemblée Nationale était censé donner un nouveau souffle, or il n’en est rien ! Excepté quelques avancées mineures, voilà un projet qui ne satisfait personne, ni les salariés ni les entreprises. Au contraire, il accroit les oppositions sans participer, ni au développement économique du pays, ni à celui de ses entreprises. Notre chambre syndicale aurait aimé en rester à la version 1 du projet, qui comportait un certain nombre d’éléments permettant le développement de la compétitivité. Mais force est de constater que la méthode employée par le gouvernement a conduit une nouvelle fois à l’échec.... La mauvaise communication, le défaut de pédagogie flagrant autour du projet donnent une fois encore un mauvais exemple de la capacité du pays à réformer. En dépit du carcan juridique et des difficultés économiques que traverse notre pays, l’UIMM Alsace mène des actions pour développer l’image des métiers auprès des plus jeunes, à l’exemple de la 6 ème édition de la semaine de l’industrie qui s’est tenue au mois de mars. Je tiens à remercier chaleureusement les entreprises adhérentes et l’équipe emploi-formation de l’UIMM Alsace qui ont permis de faire de ce rendez-vous une grande réussite avec plus de 3000 visiteurs touchés. Ensemble, nous avons fortement contribué au rayonnement de cet événement en Alsace. L’UIMM Alsace reste également attentive à faire évoluer son organisation pour répondre toujours mieux aux besoins de ses adhérents et consolider le lien de proximité qui fait la force de ses actions. À ce titre, une enquête de satisfaction a été menée en 2015 auprès des entreprises adhérentes. À l’issue, le Conseil d’Administration de l’UIMM Alsace a validé un plan d’actions de progrès, dont le renforcement des équipes de permanents. Le recrutement de deux collaborateurs spécialisés en droit social et HSE est en cours de finalisation en ce moment. Ils viendront élargir le SVP et proposer de nouveaux services. Nous proposerons également de nouveaux services en matière de communication. Je ne peux finir sans remercier très chaleureusement Yves Lemaître pour sa grande contribution à l’efficacité de notre chambre syndicale pendant plus de 18 années. Il mit sans relâche sa très grande culture juridique et sociale, -et plus encore sa pugnacité légendaire-, au service de nos entreprises. Il va manquer assurément à notre organisation. Mais il nous faut regarder l’avenir... Après 3 années de travail d’équipe et de transmission d’expérience, Éric Daliguet est dorénavant le seul aux commandes. La relève est entre de bonnes mains, assurément !

Bruno RUSSO
Président de l’UIMM Alsace
 
     
Magazine Alliages Numéro 9, LE DOSSIER : PLONGÉE DANS L’INDUSTRIE DU FUTUR !
Mars 2016
  Magazine Alliages Numéro 9, LE DOSSIER : PLONGÉE DANS L’INDUSTRIE DU FUTUR !

Voir en cliquant ici.

Editorial :

La situation de l’économie française a été une nouvelle fois difficile en 2015 ; la croissance étant à peine de 1% et le chômage continuant à se détériorer pendant la même période avec une progression de 90 000 chômeurs. S’il est vrai que les attentats de novembre dernier ont eu une influence certaine, il y a néanmoins lieu de signaler une nouvelle fois que les problèmes de fond n’ont pas été réellement appréhendés. Les vraies mesures attendues concernent à l’évidence l’amélioration de la compétitivité de nos entreprises au sens large, à travers une réduction des charges fiscales et sociales, comme cela a été opéré de longue date en Allemagne par exemple. Alors on nous dira que l’on peut déplorer qu’il n’y ait pas assez d’investissements industriels en France ; le fait est qu’il s’agit là de la conséquence directe d’un manque de confiance de nos chefs d’entreprises qui se sentent peu soutenus dans leur rôle d’entrepreneur. La confiance ne se décrète pas, il faut que les gens la ressentent, par des signaux forts de la part du Gouvernement. Force est de constater que ces signaux à ce jour n’ont pas été clairs ! Manque de stabilité des lois, fiscalité concentrée sur un nombre réduit de mêmes personnes, longueurs dans la mise en œuvre des réformes adoptées, complexité phénoménale de certaines réformes comme les textes sur la pénibilité au travail... tout cela ne va pas dans le sens de la relance économique. Néanmoins, des signaux positifs sont à noter depuis quelques temps ; le chef de l’Etat et le Gouvernement ont annoncé plusieurs mesures qui semblent aller dans le bon sens ; c’est ainsi que le CICE serait transformé en baisse des charges, une prime à l’embauche dans les PME serait octroyée, les 35 heures seraient aménagées et le contenu du contrat de travail revu. Saluons aussi les modalités relatives à l’apprentissage, assoupli et encouragé. Il faudra bien sûr attendre que ces annonces se trouvent traduites dans les faits, mais faisons le pari que tout ceci sera bénéfique à nos entreprises, à notre CFAI et à nos jeunes qui choisissent de rejoindre l’aventure des industries technologiques. Les entrepreneurs français ne demandent pas de cadeau, ils souhaitent simplement pouvoir se battre à armes égales avec leurs concurrents étrangers. Le temps presse désormais pour la mise en place de ces mesures.
Henry BAUMERT, Vice-Président de l’UIMM Alsace
     
Magazine Alliages Numéro 8 : ENQUÊTE DE SATISFACTION 2015 96 % de satisfaction globale pour les services proposés par l’UIMM Alsace !
Novembre 2015
  Magazine Alliages Numéro 8 : ENQUÊTE DE SATISFACTION 2015 96 % de satisfaction globale pour les services proposés par l’UIMM Alsace !

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Comme vous le savez, le Conseil d’Administration de l’UIMM Alsace m’a élu à la Présidence
de notre organisation patronale le 9 octobre dernier, pour une durée de quatre ans. Je
souhaite prolonger le travail entrepris ces dernières années par Henri Baumert, le conseil
d’administration et toute l’équipe des permanents de l’UIMM Alsace. Le succès actuel de
l’UIMM, légitimé par sa représentativité au sein de l’industrie métallurgique alsacienne, doit
être le socle pour poursuivre les travaux engagés au service de nos adhérents. Des projets
d’envergure nous attendent :
> Le développement des services juridiques apportés aux entreprises : outre la spécialisation
en droit du travail, les compétences juridiques de l’UIMM progressent dans les domaines
HSE, du droit de la sécurité sociale et des contentieux.
> Notre engagement dans la formation doit poursuivre son développement avec du conseil
aux entreprises dans les domaines de la formation continue, de l’apprentissage et de la
gestion des compétences.
> L’action « Croissance PMI » prolongée par UIMM Invest : elle doit devenir un axe majeur
pour notre syndicat, par l’accroissement de la typologie des prestations proposées.
> Le projet « Nouveau dispositif conventionnel » : un dossier de taille qui est encore loin
d’être dans une phase concrète, porté par le national, qui doit nous donner le cadre d’une
nouvelle relation avec les partenaires sociaux.
> Une représentativité encore plus affirmée au niveau de la représentation interprofes-
sionnelle permettant à l’UIMM de se positionner proportionnellement à son poids dans
l’économie locale.
> Sans oublier la création de l’UIMM Grand Est au 5 octobre 2015, issue de la volonté des
UIMM Alsace, UIMM Champagne-Ardenne et UIMM Lorraine de se doter d’une structure
régionale de coordination de leurs actions, en cohérence avec le nouveau périmètre des
Grandes Régions mis en place par la Loi du 16 janvier 2015. L’UIMM Grand Est représente
un tissu industriel fort de 4.400 entreprises employant 150.000 salariés dans les
Industries Technologiques. L’objet de l’UIMM Grand Est sera notamment d’assurer
vis-à-vis des Pouvoirs Publics régionaux la coordination et la cohérence de leurs actions,
d’assurer la représentation des Unions Régionales tant vis-à-vis des Pouvoirs Publics que
des organismes régionaux, et de promouvoir une politique de formation conforme aux
intérêts des entreprises de la branche.
C’est avec une motivation sans faille que je m’engage à faire avancer tous ces dossiers
stratégiques, pour le bénéfice de nos entreprises technologiques.
Bruno RUSSO
Président de l’UIMM Alsace
     
Magazine Alliages Numéro 7 : Retour sur la 5 ème édition de la Semaine de l’Industrie
Juin 2015
  Magazine Alliages Numéro 7 : Retour sur la 5 ème édition de la Semaine de l’Industrie 

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Pour une accélération des réformes ! 

Nos entreprises souffrent encore et toujours d’un coût salarial trop important. Le gouvernement semble avoir pris conscience de la situation avec les mesures prises pour le travail du dimanche ou pour réduire les coûts de production. Cependant, les réformes ne vont pas assez vite ni assez loin. Le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) ne produira son plein effet qu’en 2017 alors que les entreprises ont besoin d’améliorer leur situation dès maintenant.

Contrat de travail, assurance chômage ...

Nous demandons des mesures au gouvernement, notamment dans le domaine du dialogue social, des contrats de travail, de l’assurance chômage et de la protection sociale pour gagner en flexibilité et être mis à égalité avec les autres pays européens. Ce sont ces messages que nous avons redonnés aux médias à l’occasion de la récente conférence de presse de l’UIMM Alsace, afin de faire entendre notre voix auprès des instances politiques et remplir notre mission de défense des intérêts des entreprises adhérentes à
notre chambre patronale.

Une image de l’Industrie qui s’améliore

Nous nous félicitons par ailleurs de la dynamique retrouvée par l’image de l’Industrie, notamment auprès des jeunes, des parents d’élèves et des enseignants, comme l’indique le récent baromètre d’image de l’industrie réalisé par le cabinet OpinionWay. Une situation qui s’est améliorée avec des campagnes comme la promotion des métiers, la mise en avant de l’apprentissage et la Semaine de l’industrie. Je tiens à remercier chaleureusement les entreprises adhérentes et l’équipe emploi-formation de l’UIMM Alsace qui ont permis de faire de cette 5 ème édition de la Semaine de l’industrie une grande réussite avec plus de 5000 visiteurs touchés. Ensemble, nous avons fortement contribué au rayonnement de cet événement en Alsace. Sur 129 actions labellisées en Alsace autour de 76 entreprises participantes, 75 actions ont été fédérées par 50 entreprises de la métallurgie. Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes !

Toutes nos entreprises, les grandes, les moyennes et les petites, luttent quotidiennement dans un environnement qui n’est pas, malheureusement, très favorable en France. Notre pays a besoin de toutes ces entités et le fait de vouloir les opposer les unes aux autres n’a pas de sens dans la mesure où elles sont toutes complémentaires. Il est important de répéter sans cesse que les emplois durables sont créés par les entreprises et non par des montages artificiels grâce à des fonds publics.
Henry BAUMERT
Président de l’UIMM Alsace
     
Magazine Alliages Numéro 6 : LE DOSSIER Nos entreprises ont du talent !
Mars 2015
  Magazine Alliages Numéro 6 : LE DOSSIER Nos entreprises ont du talent !

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Notre économie est malade? un seul remède : assouplir les contraintes

Comme il est terrible de constater que les partenaires sociaux sont incapables de travailler ensemble ! l’échec récent des négociations nationales sur la modernisation du dialogue social a quelque chose ... de choquant ! je me pose dès lors la question des vraies motivations de ceux qui négocient à ne pas vouloir aboutir.... Quelles raisons alors ? « Poser le principe de la confiance dans les acteurs de l’entreprise » j’en vois plusieurs, à commencer par une incapacité de la part des partenaires sociaux à poser le principe de la confiance dans les acteurs de l’entreprise. Quand va-t-on arrêter de nous brandir le chiffon rouge de la casse sociale ? Nos entreprises, ce n’est pas le Far West ! Nous sommes au contraire dans un écosystème où toutes les parties prenantes sont liées, interdépendantes, et où seule une certaine vision peut valoir, celle du bénéfice commun... Trop de dogmatismes j’y vois aussi une certaine volonté de ne pas changer. Pourtant que vaut-il mieux ? évoluer pour permettre d’améliorer le fonctionnement de nos entreprises ? Ou préserver ses acquis par peur du changement ? tellement de dogmatisme, de personnages arc-boutés sur leur pouvoir, ce n’est plus acceptable. Regardons nos voisins outre Rhin, prenons exemple sur leur pragmatisme et leur capacité à se remettre perpétuellement en question. en Allemagne, le dialogue social est une réalité et les accords sont signés à durée déterminée, puis révisés, revisités, optimisés, adaptés au contexte, dans une logique de progrès continu. « Il est temps pour la France de sortir de son système figé à durée indéterminée » Il est temps pour la France de sortir de son système figé à durée indéterminée pour entrer dans un système plus évolutif qui tienne compte des enjeux de tous les acteurs de l’entreprise. Nous savons le faire pour nos process et nos démarches d’amélioration continue, nous devons être capables de le transposer aussi dans nos pratiques sociales. les principes de fonctionnement du dialogue social sont un des facteurs clés de succès pour nos entreprises... Nos instances auraient-elles oublié le sens de l’intérêt commun ? ...
     

Magazine Alliages Numéro 5 : La politique emploi formation de l’UIMM Alsace
Novembre 2014
  Magazine Alliages Numéro 5 : La politique emploi formation de l’UIMM Alsace

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Notre économie est malade? un seul remède : assouplir les contraintes

Le climat des affaires n’est pas bon, il s’est encore dégradé depuis la rentrée de septembre et les marges de nos entreprises continuent à se réduire. Force est de constater que nous sommes en panne de croissance, l’économie française, -et notre région n’y échappe pas-, est malade. Et la guérison n’est pas pour demain… Dans ce contexte économique et social difficile, notre organisation patronale poursuit son travail de conviction, en lançant des propositions pour libérer l’activité des entreprises et créer de l’emploi. L’amélioration de la compétitivité des entreprises passe notamment par une diminution de la fiscalité et des charges sociales payées par les entreprises. Je rappelle que celles-ci restent en France plus élevées qu’en Allemagne, ce qui n’incite plus les entreprises d’outre-Rhin, nombreuses en Alsace, à venir s’implanter chez nous. La mise en œuvre du Pacte de responsabilité, dont nous jugeons par ailleurs le montant insuffisant, est un premier pas nécessaire mais qui ne suffira pas seul à relancer une dynamique de croissance durable. Il faut par ailleurs rendre la tâche des entreprises plus facile. À travers les propositions du MEDEF, « 1 million d’emplois… c’est possible », l’idée est d’ouvrir un ...
     
Magazine Alliages Numéro 4 : Retour sur la 4ème édition de la semaine de l'industrie

Juin 2014
  Magazine Alliages Numéro 4 : Grand succès de la 4 ème édition de la Semaine de l’Industrie !

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Un « pacte social pour les industries de la métallurgie »

Nous restons vigilants sur la mise en place concrète des avancées liées au pacte de responsabilité. Depuis les vœux de François Hollande et le discours de politique générale de Manuel Valls, il ne s’est rien passé pour les chefs d’entreprise depuis cinq mois. L’activité économique stagne, il y a urgence à passer à l’action. Il nous faut des décisions rapides et des engagements pluriannuels pour donner de la visibilité aux chefs d’entreprise. L’UIMM et les organisations syndicales de la branche se sont réunies le 7 mai dernier pour définir les thèmes, la méthode et le calendrier de travail qu’elles souhaitaient examiner dans les mois à venir. Ainsi la CFE-CGC, la CFDT, la CFTC et FO ont manifesté leur accord au complément d’agenda proposé. Ce document intitulé « Pacte social pour les industries de la métallurgie » développe la contribution de la métallurgie au pacte de responsabilité proposé par le gouvernement. Il s’articule autour de 3 grands sujets : le dialogue économique, l’emploi, le développement des compétences et des qualifications. L’enjeu de ces discussions est de faire en sorte que lors de la conférence sociale de juillet prochain, notre branche montre qu’elle se met en marche pour concrétiser le pacte de responsabilité et pour créer un meilleur environnement pour les entreprises. Il est vital de restaurer rapidement les conditions de la croissance et de l’emploi !
     

Magazine Alliages Numéro 3 : Le rôle et les actions de représentation de l’UIMM Alsace

Mars 2014

 
  Magazine Alliages Numéro 3 : Le rôle et les actions de représentation de l’UIMM Alsace

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Nos entreprises ont besoin de retrouver CONFIANCE EN L’AVENIR !

L’industrie joue un rôle moteur pour la croissance économique et la prospérité sociale de notre région. En tant qu’organisation patronale, notre première vocation est la défense des intérêts de nos adhérents, avec pour enjeu la compétitivité des entreprises de la métallurgie. L’UIMM Alsace voit dans l’annonce du Pacte de responsabilité une avancée positive. A condition toutefois que : • la suppression des cotisations familiales patronales vienne s’additionner au dispositif du CICe qui
représente pour les entreprises une baisse des charges de l’ordre de 6 %. Si on y ajoute une baisse de 5,4 % correspondant aux cotisations familiales patronales, l’effet sera positif. Mais si la seconde
mesure doit remplacer la première, ce sera un coup d’épée dans l’eau ! • l’ampleur du dispositif soit respectée, aboutissant à une baisse globale des cotisations de 50 Milliards d’euros. • l’application soit simple, stable et rapide, avec une mise en œuvre dans les prochains mois, dans tous les cas au cours de cette année 2014. en 2017 il sera trop tard… Il s’agit-là d’une des conditions pour permettre à nos entreprises de redevenir concurrentielles. n’oublions pas que notre voisin l’Allemagne bénéficie d’un taux de charges sociales inférieur de plus de 15 points à la france. Pour parvenir à inverser la courbe du chômage, les entreprises doivent retrouver des conditions favorables à l’investissement, ce qui passe notamment par la confiance en l’avenir ; d’aucuns parlent de cadeau fiscal ; nous considérons, tout simplement, qu’il s’agit d’une mise à niveau par rapport à la concurrence internationale. Disposer des bonnes compétences est un autre enjeu crucial pour l’avenir de l’industrie et le maintien de sa compétitivité. Les entreprises industrielles continuent d’avoir des besoins importants en recrutement. Dans la seule métallurgie, ces besoins sont estimés entre 80 000 et 100 000 personnes en france par an d’ici à 2020 selon les études menées par l’Observatoire paritaire des métiers de la branche, et ils se caractérisent par une élévation du niveau de qualification. L’alternance et la professionnalisation des salariés tout au long de leur parcours professionnel constituent deux piliers de la politique emploi formation de l’UIMM Alsace. Le CfAI et l’AfPI, regroupés dans le pôle formation des industries technologiques Alsace, accompagnent le développement des compétences à travers la formation initiale du CAP au diplôme d’ingénieur, la formation continue et la certification de qualification professionnelle (CQPM/CQPI). en 2013, 1243 apprentis et 341 bénéficiaires d’un contrat Technologiques Alsace. Pour orienter au mieux la formation vers l’emploi, l’UIMM Alsace contribue à resserrer les liens entre les acteurs de l’orientation, de l’enseignement et de la formation. C’est dans ce cadre que le nouveau Contrat d’Objectif Territorial 2014 -2018 sera re-signé avec la région Alsace, le rectorat et la Direccte au mois d’avril prochain. nos partenariats avec l’InSA et l’Université de Strasbourg se poursuivent eux aussi en 2014, avec la volonté de développer également des liens plus forts avec l’UHA. Ces deux éléments, la réduction des charges et de la fiscalité d’une part, et la formation professionnelle d’autre part, s’avèrent être les priorités pour l’UIMM Alsace et nous maintiendrons nos efforts au cours des mois à venir.

Henry BAUMERT, Président de l’UIMM Alsace
 
magazine Alliages UIMM Alsace numero 1

Décembre 2013
  Magazine Alliages Numéro 2 : La promotion des métiers de la métallurgie, une priorité

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Vers un changement de paradigme 

Notre représentation du monde, la manière dont nous voyons les choses et les exprimons modèlent les grands schémas de pensée, influencent la façon dont nous percevons la réalité, préalablement à la prise de décision. Je suis convaincu que nous ne réussirons pas à initier des réformes de structure profondes sans « donner envie ». Les constats sur les maux de notre économie sont clairs et partagés par tous, des entreprises aux politiques. Et pourtant rien ne bouge, ou tellement lentement. Pourquoi ? Globalement, -en France et au sein même de l’UIMM-, notre discours, notre posture, les mots que nous employons font peur. « Charges sociales», voilà un bon exemple d’un registre sémantique qui a pour conséquence immédiate d’assimiler le salarié à un « coût du travail », alors qu’il est d’abord un créateur de richesses… Dès lors, l’objectif est clair : nous devons changer de dialectique, changer de paradigme pour redonner envie à nos différents interlocuteurs ! Et ainsi mieux participer à redonner du sens. Comment, me direz-vous ? En nous appuyant sur des projets de développement et des méthodes de gouvernance où chaque collaborateur pourra trouver son propre épanouissement pour assurer la pérennité de nos sociétés. En donnant des gages de développement dans les entreprises. En continuant notre travail de sensibilisation auprès des politiques, pour leur démontrer que seul le développement des entreprises pourra résorber le chômage, et non l’inverse… Ce nouveau paradigme, comme représentation commune et partagée par tous, pourra faire advenir ce qu’il énonce, à savoir redonner du souffle à nos entreprises !

Bruno RUSSO, Vice-Président de l’UIMM Alsace 
     
magazine Alliages UIMM Alsace numero 1

Septembre 2013
  Magazine Alliages Numéro 1 : L’UIMM Alsace régionalisée, dans le ring pour la défense des intérêts des entreprises

Voir en cliquant ici.

Editorial :

Alliages, la carte de la proximité !
Notre syndicat professionnel a vécu une étape décisive de son histoire par sa régionalisation au 1er janvier 2013. Désormais, l’UIMM Alsace représente et défend les intérêts des industries de la métallurgie à l’échelle de toute la région. Parmi les orientations prises en 2013 figure le renforcement de notre communication à destination de nos entreprises adhérentes, des partenaires institutionnels régionaux, des élus politiques et des médias, afin d’être plus audibles lorsque nous parlons de la compétitivité des entreprises. Ce nouveau magazine d’information « Alliages » est l’un des outils de notre politique de communication. Il a pour ambition de vous informer sur l’actualité de l’UIMM Alsace, de son réseau, et sur les services disponibles. Il donne également la parole aux entreprises, en valorisant les initiatives de nos adhérents. L’Alsace est un territoire dynamique, riche d’un important tissu industriel. PME et grandes entreprises innovent chaque jour pour le bénéfice de leurs clients, de leur personnel et de leur région. Mais de nombreux combats doivent encore être menés pour gagner le pari de la compétitivité. C’est en ce sens qu’oeuvre l’UIMM Alsace, avec la volonté de relayer au mieux les besoins des entreprises, dans une relation de proximité renforcée. C’est tout l’intérêt de ce nouveau magazine.

Très bonne lecture !

Henry Baumert, Président de l’UIMM Alsace




 
UIMM nationale      Réseau national des formations d'ingénieur      Formation initiale par apprentissage      Formation industrielle continue      Gestion des fonds destinés à la formation professionnelle  ALEMPLOI    Le Comité Mécanique Alsace              Action et compétence : au service de la personne handicapée et de  l'entreprise
Pôle formation des industries technologiques Alsace   Observatoire de la Métallurgie
     

 

Haut de page

Connexion      

 
  Passe oublié ?

UIMM Alsace - Siège : 6, rue Ettore Bugatti - CS 28033 - ECKBOLSHEIM - 67038 STRASBOURG CEDEX


Fermer